Tourisme solidaire, tourisme responsable

Par Travel-Vip
Tourisme solidaire, tourisme responsable

Aujourd’hui, de nombreux types de tourisme ont vu le jour grâce aux touristes qui recherchent, chaque année, de nouvelles destinations et de nouvelles rencontres. Récemment, on a vu le tourisme médical, le séjour incluant soins dentaires et hébergement. Dans cet article, on va parler d’un tourisme responsable, un tourisme participatif : le tourisme solidaire. Une expédition sur laquelle la participation des voyageurs a un impact majeur sur la population, l’environnement et l’économie de la ville ou des pays hôtes.

Tourisme solidaire, un voyage qui se préoccupe de la nature et de l’être humain

 

Tout d’abord, nous tenons à préciser que le tourisme solidaire n’est pas un voyage humanitaire. Au fait, il s’agit d’une sorte de voyage dans lequel les voyageurs ou les visiteurs sont respectueux tant envers l’environnement qu’envers la biodiversité, mais surtout ils se préoccupent de la population locale ainsi que de leurs cultures. Le but est alors de participer aux activités et de distribuer les tâches d’une localité. Mais avant tout, pour que le tourisme soit vraiment solidaire, deux conditions sont nécessaires :

  • Accord commun entre les membres du projet sur la distribution des tâches et des ressources.

  • L’organisateur doit être associé à des projets de solidarité dans le pays à visiter

En effet, le tourisme solidaire permet aux visiteurs, en plus de visiter une région, de nouer des contacts sains et équitables avec les autochtones. Tout en respectant aussi bien la nature environnante que la population locale. De plus, chaque visiteur a la possibilité de « réellement » découvrir le vrai potentiel de la région hôte.

Ce que vous devez savoir avant de vous lancer

Ce que vous devez savoir avant de vous lancer

Le tourisme solidaire est une alternative promettante au tourisme de masse ainsi qu’à leurs défauts. Même s’il est encore assez connu par le grand public, on peut déjà constater les opportunités qu’il offre. Les associations, les ONG et les sociétés coopératives sont les principaux piédestaux sur lesquels reposent les acteurs qui organisent les circuits solidaires. En effet, ils organisent les voyages en groupes. Principalement, les destinations choisies par les organisateurs s’éloignent des grandes villes. Question hébergement, hôtels de charme, gîtes familiales et maison d’habitant sont au rendez-vous. Et pour mieux contribuer à l’économie locale, on encourage les visiteurs à soutenir les activités commerciales de la région. Telles que la restauration, l’artisanat, les guides touristiques, etc. Si tout cela vous tente, on vous souhaite le bienvenu dans le tourisme solidaire.

Toutefois, il est nécessaire de préciser que le tourisme solidaire diffère de l’humanitaire. Il s’agit d’un voyage qui va permettre de créer une solidarité entre les voyageurs et les populations visitées. Cela par le biais de l’amélioration des conditions de vie de ces derniers. En d’autres termes, le tourisme solidaire est un nouvel outil permettant de développer l’économie de la région visitée. Et cela se réalise en participant aux activités quotidiennes et en répartissant les ressources de la région même.

Bref, faire du tourisme solidaire c’est participer à une économie sociale et solidaire. C’est-à-dire que le ou les visiteurs sont en complète immersion chez l’habitant.

Articles similaires